Un Centre Social, c’est quoi ?

Nés en Angleterre à la fin du 19e siècle, les centres sociaux se multiplient en France à l’aube du 20e siècle. Ils sont issus des “oeuvres sociales” qui considéraient que les habitants ouvriers devaient s’organiser localement pour prendre leur vie en main. En 1922, à l’occasion d’un Congrès international, la Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France (FCSF) est créée, à l’initiative de Marie-Jeanne Bassot.

Leur développement s’amplifie après 1945 grâce à l’investissement de l’Etat. Leur expérience, leur implantation au coeur des espaces de vie quotidienne, leur gestion locale et leur pratique de réseau en font des acteurs reconnus de la décentralisation. En 1947 naît la première fédération départementale (Loiret), puis en 1967 a lieu le premier Congrès national, rassemblant des représentants de 120 centres sociaux. En 1971, la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) décide d’étendre sa prestation de services aux centres sociaux, décision confirmée par la circulaire de 1984, qui fixe les conditions de l’agrément des centres par les Caisses d’Allocations Familiales (CAF) locales. De son côté, le FCSF crée le SNAECSO (syndicat employeur), qui marque le début de la professionnalisation des acteurs des centres sociaux.

En 2000, la FCSF adopte une Charte des centres sociaux et socioculturels fédérés qui réfère leur action et leur expression publique à 3 valeurs fondatrices: la dignité humaine, la solidarité et la démocratie.

Le réseau des centres sociaux est organisé en fédérations locales (départementales ou régionales) qui animent et développent les projets. Ainsi les centres sociaux, leurs fédérations locales et la FCSF constituent un ensemble qui fonctionne de manière horizontale selon le principe de subsidiarité.

D’après la circulaire de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) datant de 1995, les quatre missions caractéristiques des centres sociaux sont d’être:

1. un équipement  à vocation sociale globale, ouvert à l’ensemble de la population habitant à proximité, offrant accueil, animation, activités et services à finalité sociale.

2. un équipement à vocation familiale et pluri-générationnelle, lieu d’échanges et de rencontres entre les générations, favorisant le développement des liens sociaux et familiaux.

3. un lieu d’animation de la vie sociale, il prend en compte l’expression des demandes et des initiatives des usagers et des habitants et favorise le développement de la vie associative.

4. un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices. Compte tenu de son action généraliste et innovante, concertée et négociée, le centre social contribue au développement du partenariat.

Charte-des-centres-sociaux-et-socioculturels-de-France